Découvrir Châteaugiron à travers l’art contemporain
On a testé pour vous !

Découvrir Châteaugiron à travers l’art contemporain

Publié le 01 février 2023

Dans la Petite Cité de Caractère de Châteaugiron, une chose est sûre c’est que l’art dialogue avec le patrimoine ! Et ces deux là sont de grands bavards car on les remarque bien lorsque l’on chemine dans la ville.  Sculptures, peintures et autres formes artistiques se fondent dans le décor médiéval de Châteaugiron. 

Pour explorer et (re)découvrir Châteaugiron, on vous propose de partir à la recherche des oeuvres de la ville ! Une façon peut-être de vous faire découvrir des nouveaux lieux, des détails que vous n’aviez pas remarqué… Avant de commencer votre périple, rendez-vous à l’office de tourisme.  Vous pourrez y trouver un plan pour partir à la rencontre des oeuvres qui ponctuent Châteaugiron. N’oubliez pas de jeter un oeil à l’exposition en cours à La P’tite Galerie

 

War! à Châteaugiron

A la sortie de l’office de tourisme, direction le sud de la ville pour découvrir la fameuse fresque de War. En passant, vous apercevrez les halles de Châteaugiron, actuelle médiathèque, puis vous descendrez vers le collège Sainte-Croix, ancien prieuré et séminaire. Et là derrière le dojo, vous tomberez nez à nez avec un dragon ! 

WAR! s’est fait connaître en utilisant une perche télescopique pour réaliser des peintures en pleine rue. Comme ici, certaines de ces peintures arborent un lettrage porteur de sens. “Fais le vide dans ton esprit, sois sans forme, sans contour, sois comme l’eau !” C’est est une référence à Bruce Lee, que l’on surnommait Petit dragon. Le dragon fait le lien avec le bâtiment qui accueille cette fresque : le dojo qui est un lieu où l’on pratique les arts martiaux. Prenez le temps d’admirez les moindre détails de cette fresque démesurée avant de vous aventurer vers le château. 

 

Une ébullition artistique autour du château

Arrivez au château de Châteaugiron, vous en prendrez plein les yeux ! Pas moins de 4 oeuvres se trouvent dans la cour du monument historique. 

Vous ne pourrez pas passer à côté de la dernière en date, installée en décembre 2022 : Le Labyrinthe de Guillaume Credoz.  Dans l’imaginaire collectif, le labyrinthe renvoie au temps de chevalier. Un élément qui par sa symbolique et sa réalisation, lie le caractère médiéval de Châteaugiron à notre époque contemporaine. Le Labyrinthe est en effet composé de 4500 gallons d’eau recyclés. Il a été crée dans son ensemble par une imprimante 3D.

Regardez autour de vous et vous observerez dans le sillage de ce labyrinthe, d’autres éléments provenant de la création contemporaine de l’Homme : des fourmis géantes du sculpteur Marc Georgeault, une sculpture de Pierre Gaucher, une reproduction du grand photographe Georges Dussault… 

Côté sud de la cour, vous remarquerez sans doute une sublime chapelle. Poussez la porte et continuez votre plongée dans l’art contemporain. Le Centre d’art Les 3 CHA propose des expositions remarquables et monumentales dans un cadre exceptionnel, celui d’une chapelle romane récemment rénovée. Pour en savoir plus : Les 3 CHA 

 

Labyrinthe dans la cour du château de Châteaugiron

Des roseaux à l'étang

Après le château, direction l’étang ! Prolongez le plaisir de la balade en faisant le tour du plan d’eau. Vous observerez sous toutes les coutures l’oeuvre d’Olivier Valla : Typha Latifolia. 

Typha Latifolia, nom latin des roseaux, est pensée en lien avec l’étang et le château. La sculpture, installée sur l’eau, est composée de lames métalliques monumentales qui oscillent au gré du vent. L »angle idéal pour la contempler reste la berge nord de l’étang. Vous y trouverez une assise, conçue spécialement pour l’oeuvre. Depuis cette assise, vous êtes invité à plonger le regard au centre de l’oeuvre pour apercevoir le donjon du château. 

Oeuvre d'art dans l'étang de Châteaugiron

Pour poursuivre votre découverte de la Petite Cité de Caractère, rendez-vous au poumon vert de la ville. Une fois avoir exploré l’espace naturel de la Glaume, dirigez-vous vers la route de Rennes, toujours à travers les arbres. A l’orée du bois, vous tomberez sur la sculpture de Claudine Brusorio, artiste Castelgironnaise dont l’atelier se trouve dans la chapelle Saint-Nicolas

 

Vous n’avez pas eu votre dose d’art ? Alors allez jeter un œil au centre commercial UNIVER, vous retrouverez une autre œuvre de Claudine Brusorio, ainsi qu’un radis géant de l’artiste Ar Furlukin. Pour associer art, nature, patrimoine et architecture, c’est au Domaine du Château des Pères, à 3kms du centre-ville de Piré-sur-Seiche, qu’il faut vous rendre !

Aller au contenu principal